La formation aide-soignante

La formation aide-soignante

Parmi le personnel de santé, l’aide-soignant est sans doute le plus proche des personnes hospitalisées. Il assure l’hygiène et le confort des patients. Il apporte aussi son soutien aux personnes dépendantes pour toutes les tâches de la vie quotidienne.

Pour exercer ce métier, il est nécessaire de suivre une formation professionnalisante pour obtenir le diplôme d’Etat d’aide-soignant.

Les 3 missions de l’aide-soignant :
En tant que professionnel de santé, l’aide-soignant est habilité à dispenser des soins de la vie. quotidienne ou des soins aigus pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de la personne dans le cadre du rôle propre infirmier, en collaboration avec lui et dans le cadre d’une responsabilité partagée.

1 – Accompagner la personne dans les activités de sa vie quotidienne et sociale dans le respect de son projet de vie.
2 – Collaborer au projet de soin personnalisé dans son champ de compétence.
3 – Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel dans différents contextes comme la prise en soins d’une personne dont l’état de santé altéré est en phase aigüe et la prise en soins d’une personne dont l’état de santé altéré est stabilisé.

La durée de la formation

Cette formation comporte 1540 heures d’enseignement théorique et clinique, en institut et en stage. Elle peut se faire de façon continue ou discontinue sur une période ne pouvant excéder 2 ans.

La formation est articulée selon 5 blocs de compétences, 10 modules et un dispositif d’accompagnement pédagogique individualisé.

La présence à tous les temps de formation, cours magistraux, travaux dirigés, soit 22 semaines ou 770 heures de temps de formation, est obligatoire.

Les compétences requises pour le métier d’aide-soignant

Le référentiel de formation est articulé autour de l’acquisition de compétences requises pour l’exercice du métier d’aide-soignant.
Onze compétences ont été définis pour les élèves aides-soignants :

  1. Accompagner les personnes dans les actes essentiels de la vie quotidienne et de la vie sociale, personnaliser cet accompagnement à partir de l’évaluation de leur situation personnelle et contextuelle et apporter les réajustements nécessaires.
  2. Identifier les situations à risque lors de l’accompagne­ment de la personne, mettre en oeuvre les actions de pré­vention adéquates et les évaluer.
  3. Evaluer l’état clinique d’une personne à tout âge de la vie pour adapter sa prise en soins.
  4. Mettre en oeuvre des soins adaptés à l’état clinique de la personne.
  5. Accompagner la personne dans son installation et ses déplacements en mobilisant ses ressources et en utilisant les techniques préventives de mobilisation.
  1. Etablir une communication adaptée pour informer et ac­compagner la personne et son entourage.
  2. Informer et former les pairs, les personnes en formation et les autres professionnels.
  3. Utiliser des techniques d’entretien des locaux et du ma­tériel adaptées en prenant en compte la prévention des risques associés.
  4. Repérer et traiter les anomalies et dysfonctionnements en lien avec l’entretien des locaux et des matériels liés aux activités de soins.
  5. Rechercher, traiter et transmettre, quels que soient l’ou­til et les modalités de communication, les données perti­nentes pour assurer la continuité et la traçabilité des soins et des activités.
  6. Organiser son activité, coopérer au sein d’une équipe pluri-professionnelle et améliorer sa pratique dans le cadre d’une démarche qualité / gestion des risques.

> Plus d’informations sur les compétences dans l’annexe II de l’Arrêté du 10 juin 2021 relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’aide-soignant et portant diverses dispositions relatives aux modalités de fonctionnement des instituts de formation paramédicaux.

La formation théorique

22 semaines, en institut de formation. Certains cours peuvent être dispensé à distance.

Accompagnement Pédagogique Individualisé (API) 35 h (dans les 3 premiers mois de la formation)
Suivi pédagogique individualisé des apprenants 7 h  (réparties tout au long de la formation)
Travaux personnels guidés (TPG) 35 h (réparties au sein des différents modules)
Module 1 : Accompagnement d’une personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale (Module Spécifique AS) 147 h
Module 2 : Repérage et prévention des situations à risque (Module Spécifique AS) 21 h
Module 3 : Évaluation de l’état clinique d’une personne (Module Spécifique AS) 77 h
Module 4 : Mise en œuvre des soins adaptés, évaluation et réajustement (Module Spécifique AS) 182 h
Module 5 : Accompagnement de la mobilité de la personne aidée 35 h
Module 6 : Relation et communication avec les personnes et leur entourage 70 h
Module 7 : Accompagnement des personnes en formation et communication avec les pairs 21 h
Module 8 : Entretien des locaux et des matériels et prévention des risques associés 35 h
Module 9 : Traitement des informations 35 h
Module 10 : Travail en équipe pluri professionnelle, qualité et gestion des risques 70 h

Un aperçu en images de la formation théorique à l’IFAS : cours magistraux assurés par les formateurs et travaux pratiques en salle de simulation.

La formation clinique : les stages

Des aides-soignants au travail à l’hôpital, un aperçu des stages professionnels des élèves aides-soignants.

En alternance avec la formation pratique, la formation clinique de 22 semaines comprend 4 périodes de stages :

  • 3 périodes de 5 semaines
  • 1 période de 7 semaines en fin de formation, appelée période intégrative, correspondant au projet professionnel de l’élève et/ou permettant le renforcement des compétences afin de valider l’ensemble des blocs de compétence.

Ces 4 périodes de stages doivent contenir au moins 1 stage auprès de personnes en situation de handicap physique ou psychique et 1 stage auprès de personnes âgées.

Au cours de ces stages, l’élève réalise au moins une expérience de travail de nuit et une expérience de week-end.

Pendant leurs stages, les élèves aide-soignants sont accompagnés par des professionnels de santé et le stage est placé sous la responsabilité du cadre de santé du service.

Chaque élève se voit remettre un portfolio, outil central qui permet d’assurer le suivi du parcours et le développement des compétences de l’apprenant :        

  • Rassemble l’ensemble des critères d ’évaluation
  • Permet de faire le lien entre les acquisitions théoriques et la pratique en situation
  • Permet d’évaluer l’acquisition progressive des compétences nécessaires à l’obtention de diplôme.

Les stages sont réalisés dans des structures sanitaires, sociales ou médico-sociales.

Les aménagements  de formation

 

Selon le diplôme à l’entrée en formation, des aménagements du cursus (passerelles) peuvent être mis en place, sous forme d’équivalence ou d’allégement de formation.

4 catégories d’aménagement peuvent intervenir pour les bénéficiaires de cursus partiel :

  • Allègement : Des modules peuvent être allégés en termes quantitatifs (l’IFAS décide les contenus à suivre). Les évaluations sont maintenues.
  • Dispense de formation : Des EAS peuvent ne pas assister à certains modules en totalité mais ils passent l’évaluation obligatoirement.
  • Equivalence de compétences : L’enseignement théorique de certains modules et/ou l’évaluation ne sont pas obligatoires.
  • Equivalence complète de compétences : Le bloc de compétences est définitivement acquis et ne donne pas lieu à évaluation.

Les diplômes concernés sont :

  • Le diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture ;
  • Le diplôme d’assistant de régulation médicale ;
  • Le diplôme d’Etat d’ambulancier ;
  • Le baccalauréat professionnel Services aux personnes et aux territoires (SAPAT) ;
  • Le baccalauréat professionnel Accompagnement, soins et services à la personne (ASP) ;
  • Les diplômes ou certificats mentionnés aux articles D.451-88 et D.451-92 du code de l’action sociale et des familles ;
  • Le titre professionnel d’assistant de vie aux familles ;
  • Le titre professionnel d’agent de service médico-social.

L’évaluation des connaissances et des compétences

L’évaluation des unités de formation acquises par les élèves est effectuée tout au long de leur formation.

La validation des modules est évaluée sous la forme d’épreuves reposant sur l’analyse de situation écrite ou orale et sur la pratique simulée ainsi que sur l’acquisition des compétences au cours des stages

Les 5 blocs de compétence sont évalués à chaque stage par le responsable de la formation de l’élève et le tuteur, en lien avec le niveau de formation.

L’ensemble des blocs de compétence doit être validé pour prétendre à une présentation au jury final du DEAS.

A noter !

Maintenant que vous avez toutes les informations, si la formation d’aide-soignant vous intéresse, il ne reste plus qu’à vous inscrire dans un des IFAS de l’AP-HP (la carte des instituts).

Comment s’inscrire ?

Le concours d’entrée requis jusqu’à présent pour entrer en Institut de formation d’aide soignant est supprimé.
La sélection se fait à présent sur dossier et entretien oral. 

> Plus d’informations sur le site concours AP-HP.