La formation aide-soignante

La formation aide-soignante

Parmi le personnel de santé, l’aide-soignant est sans doute le plus proche des personnes hospitalisées. Il assure l’hygiène et le confort des patients. Il apporte aussi son soutien aux personnes dépendantes pour toutes les tâches de la vie quotidienne.Pour exercer ce métier, il est nécessaire de suivre une formation professionnalisante pour obtenir le diplôme d’Etat d’aide-soignant.

La durée de la formation

Cette formation comporte 1 435 heures d’enseignement théorique et clinique, en institut et en stage. Elle peut se faire de façon continue ou discontinue sur une période ne pouvant excéder deux ans.

La partie théorique est découpée en huit modules en lien avec huit compétences et la partie pratique correspond à six stages effectués en milieu professionnel.

Tous les temps de formation, cours magistraux, travaux dirigés, soit 17 semaines ou 595 heures de temps de formation, sont obligatoires.

Les compétences requises pour le métier d’aide-soignant

Le référentiel de formation est articulé autour de l’acquisition de compétences requises pour l’exercice du métier d’aide-soignant.
Huit compétences ont été définis pour les élèves aides-soignants :

  • Accompagner une personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne en tenant compte de ses besoins et de son degré d’autonomie
  • Apprécier l’état clinique d’une personne
  • Réaliser des soins adaptés à l’état clinique de la personne
  • Utiliser des techniques préventives de manutention et les règles de sécurité pour l’installation et la mobilisation des personnes
  • Etablir une communication adaptée à la personne et à son entourage
  • Utiliser les techniques d’entretien des locaux et du matériel spécifiques aux établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux
  • Rechercher, traiter et transmettre les informations pour assurer la continuité des soins
  • Organiser son travail au sein d’une équipe pluri-professionnelle

> Plus d’informations sur les compétences dans l’annexe V à l’arrêté du 25 janvier 2005

La formation théorique

L’enseignement théorique est découpé sous la forme de huit modules permettant l’acquisition des connaissances utiles pour acquérir les compétences professionnelles requises dans le référentiel. Chaque module se compose de cours magistraux et de travaux dirigés. L’ensemble de la partie théorique se fait sur 17 semaines et correspond à 595 heures d’enseignement.

  • Module 1 : Accompagnement d’une personne dans les activités de la vie quotidienne (4 semaines)
  • Module 2 : L’état clinique d’une personne (2 semaines)
  • Module 3 : Les soins (5 semaines)
  • Module 4 : Ergonomie (1 semaine)
  • Module 5 : Relation – Communication (2 semaines)
  • Module 6 : Hygiène des locaux hospitaliers (1 semaine)
  • Module 7 : Transmission des informations (1semaine)
  • Module 8 : Organisation du travail (1 semaine)

Tous les modules sont évalués soit sous forme d’une épreuve écrite (module 2), d’un exposé oral individuel ou collectif, d’une épreuve pratique à l’IFAS ou d’une mise en situation professionnelle, réalisée en stage (module 3).

> Plus d’informations sur les huit modules

Un aperçu en images de la formation théorique à l’IFAS : cours magistraux assurés par les formateurs et travaux pratiques en salle de simulation.

La formation clinique : les stages

Des aides-soignants au travail à l’hôpital, un aperçu des stages professionnels des élèves aides-soignants.

Pendant leurs stages, les élèves aide-soignants sont accompagnés par des professionnels de santé et le stage est placé sous la responsabilité du cadre de santé du service.

Pour chaque stage, les responsables de la formation de l’élève évaluent son niveau d’acquisition pour chacune des unités de compétences. A la fin des 6 stages, l’équipe pédagogique effectue le bilan des acquisitions de l’élève. La compétence est validée si l’élève aide-soignant obtient une note au moins égale à la moyenne.
Pour chaque stage, les responsables de la formation de l’élève évaluent son niveau d’acquisition pour ces trois unités de compétences. L’équipe pédagogique effectue le bilan des acquisitions de l’élève en fin de formation. La compétence est validée si l’élève aide-soignant obtient une note au moins égale à la moyenne.

> Plus d’informations sur les stages dans l’arrêté du 22 octobre 2005 relatif au diplôme professionnel d’aide-soignant

Afin d’acquérir la polyvalence nécessaire à l’exercice de la profession d’aide-soignant, l’élève doit effectuer six périodes de stages, soit 24 semaines ou 840 heures. Cette formation doit permettre à chaque élève d’acquérir des compétences lui permettant de contribuer à une prise en charge globale des personnes en milieu hospitalier ou extrahospitalier.

Les stages sont réalisés dans des structures sanitaires, sociales ou médico-sociales :

  • Service de court séjour : médecine
  • Service de court séjour : chirurgie
  • Service de moyen ou long séjour : personnes âgées ou handicapées
  • Service de santé mentales ou service de psychiatrie
  • Secteur extra-hospitalier
  • Structure optionnelle

Sur l’ensemble des stages, un stage dans une structure d’accueil pour personnes âgées est obligatoire. Effectué en fin de formation, le stage dans une structure optionnelle est organisé en fonction du projet professionnel de l’élève en accord avec l’équipe pédagogique. Lorsque le cursus est réalisé partiellement, la formation s’effectue par unité de formation. Celle-ci correspond à un module d’enseignement théorique et, pour six modules sur huit, un stage clinique qui lui est rattaché ; les lieux de stage sont choisis en fonction des objectifs d’acquisition de la compétence :

UNITÉS DE FORMATION

MODULES DE FORMATION

STAGES CLINIQUES

Unité 1

Unité 2

Unité 3

Unité 4

Unité 5

Unité 6

Unité 7

Unité 8

Module 1 : 4 semaines

Module 2 : 2 semaines

Module 3 : 5 semaines

Module 4 : 1 semaine

Module 5 : 2 semaines

Module 6 : 1 semaine

Module 7 : 1 semaine

Module 8 : 1 semaine

4 semaines

4 semaines

8 semaines

2 semaines

4 semaines

2 semaines

Pas de stage

Pas de stage

Total

17 semaines

24 semaines

Les dispenses de formation

Les titulaires des diplômes professionnels d’auxiliaire de puériculture, d’ambulancier, d’aide médico-psychologique, d’auxiliaire de vie sociale ou de la mention complémentaire aide à domicile ou du titre professionnel d’assistant(e) de vie aux familles sont dispensés de certaines unités de formation.

Les personnes titulaires du baccalauréat professionnel « accompagnement, soins, services à la personne » et du baccalauréat « services aux personnes et aux territoires » sont dispensés de certains modules de formation.

Les titulaires d’un diplôme d’aide-soignant délivré par un état membre de l’Union Européenne ou un autre état partie à l’accord sur l’Espace Economique Européen dans lequel la formation n’est pas réglementée ou présente des différences substantielles avec la formation au diplôme d’Etat français d’aide-soignant sont dispensées des épreuves de sélection.

L’évaluation des connaissances et des compétences

L’évaluation des unités de formation acquises par les élèves est effectuée tout au long de leur formation.

  • Les enseignements théoriques : plusieurs types d’évaluation peuvent être réalisés : épreuves écrites, épreuves orales, épreuves pratiques, Mises en situation professionnelles (MSP)
  • Stages cliniques : à chaque stage les responsables évaluent le niveau de l’élève en fonction des compétences requises pour l’obtention du diplôme d’Etat d’aide-soignant

A noter !

Maintenant que vous avez toutes les informations, si la formation d’aide-soignant vous intéresse, il ne reste plus qu’à vous inscrire dans un des IFAS de l’AP-HP (la carte des instituts).

Comment s’inscrire ?

Le concours d’entrée requis jusqu’à présent pour entrer en Institut de formation d’aide soignant est supprimé.
La sélection se fait à présent sur dossier et entretien oral d’entretien oral (sélection seulement sur dossier en 2020 pour cause de pandémie de COVID-19) valorisant davantage les qualités attendues, notamment les qualités relationnelles.