École de puériculture et institut de formation d’auxiliaires de puériculture

École de puériculture et institut de formation d’auxiliaires de puériculture

Dans le cadre de la crise sanitaire COVID-19, les écoles et instituts paramédicaux du CFDC de l’AP-HP sont fermés.
Une permanence à l’école de puériculture et l’institut de formation d’auxiliaires de puériculture est assurée.
Pour toute question, vous pouvez nous contacter par téléphone 01 40 27 44 35 ou par mail : secretariat.puer@dfc.aphp.fr

Bienvenue à l’école de puériculture de l’AP-HP !

Notre structure est située sur le campus Picpus à proximité d’un des trois hôpitaux pédiatriques de l’AP-HP : l’hôpital Armand-Trousseau, l’hôpital Necker – Enfants-malades et l’hôpital Robert-Debré. Notre structure dispense la formation initiale et continue des infirmiers/ères puériculteurs/trices et des auxiliaires de puériculture.
Les compétences de l’équipe pédagogique composée de cadres de santé puéricultrices expérimentées dans le métier et la formation sont mises au service d’une formation adaptée à la réalité des pratiques par l’expertise des intervenants et la richesse des terrains de stages dont une grande partie se situent dans les services de pointe de l’AP-HP.

La formation des puéricultrices/eurs a pour objectif de former des professionnels spécialistes capables de s’engager de façon dynamique dans les différentes missions exercées par ces professionnelles dans les différents secteurs d’exercice, hospitalier et extrahospitalier, avec une approche qualitative centrée sur l’enfant et son milieu de vie.
Le projet pédagogique de l’école est réactualisé tous les ans avec l’équipe pédagogique. Il prend en compte les évolutions des pratiques professionnelles et des conditions d’exercice. Il intègre les résultats de l’évaluation de la satisfaction des étudiants et élèves, ainsi que les remarques des partenaires des services de soins. Il met une priorité que la qualité et la sécurité des soins à l’enfant.

La démarche qualité dans laquelle est engagée l’école depuis 2018 permet de garantir aux étudiants et élèves un dispositif de formation adapté dans lequel leur parole est écoutée et entendue tout au long de l’accompagnement pédagogique vers la réussite de leur diplomation.

Enfin, la petite taille des promotions et la philosophie humaniste qui guide l’équipe pédagogique, permet un accompagnement individualisé tout au long de la formation.

Au plaisir de vous accueillir parmi nous très bientôt !

Ellen Hervé
Directrice de l’école de puériculture
et de l’institut de formation d’auxiliaires de puériculture

Présentation de l’école de puériculture et de l’institut de formation d’auxiliaires de puériculture

L’école de puériculture de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris fait partie de l’offre de formation développée par le Centre de la Formation et du Développement des Compétences. C’est une structure de taille moyenne adossée à une institution regroupant plusieurs structures de formation. Située sur le campus Picpus (Paris, 12ème arrondissement), elle garde une taille qui facilite les rapports humains tout en disposant d’un environnement aux ressources riches, diverses et en pointe avec la pédagogie d’aujourd’hui (Espace Numérique de Travail, Wifi, salles de simulation).

Cette structure de formation forme aux métiers d’auxiliaire de puériculture et d’infirmière puéricultrice.

L’équipe de l’école

Une équipe de direction

L’école est sous la direction de Ellen HERVÉ, aidée par Élisa GUISES, adjointe de la directrice.

Une équipe pédagogique

L’école se compose d’un pôle pédagogique :
Maïa AUTIN
Marie-Hélène DELESPINE
Raphaëlle LAURENT
Adeline PENSEDENT
Toutes les formatrices sont infirmières puéricultrices, cadre de santé.

Une équipe administrative

Enfin, l’école de puériculture a un pôle administratif.

 Les formations d’infirmiers puériculteurs et d’auxiliaire de puériculture

> Plus d’informations sur la formation et le métier d’auxiliaire de puériculture et d’infirmière puéricultrice

  • La formation d’auxiliaire de puériculture comporte 1435 heures d’enseignement théorique et clinique : 595 heures soit 17 semaines en institut de formation d’auxiliaire de puériculture et 840 heures soit 24 semaines en stage.
  • La formation d’infirmière puéricultrice comporte 1500 heures ainsi réparties : 650 heures d’enseignement théorique et pratique, 710 heures d’enseignement clinique et 140 heures de travaux dirigés et d’évaluation.

L’auxiliaire de puériculture et l’infirmière puéricultrice travaillent souvent en binôme. Cependant la formation n’est pas la même, leurs missions ne sont pas identiques et leurs responsabilités non plus.

Informations pour les futurs étudiants

  • Aides financières aux étudiants : bourses d'études et logement étudiant

    Les étudiant(e)s puériculteur(rice)s ont accès aux bourses proposées par le Conseil Régional d’Ile-de-France.
    La demande doit en être faite en ligne sur le site.
    Différentes possibilités d’hébergement sont proposées en Île-de-France.

    > Retrouvez les autres aides sociales et financières qui vous sont proposées

  • Santé et dossier médical

    Au cours de leurs études, les étudiants doivent être affiliés à un régime de sécurité sociale. C’est la responsabilité de chacun de s’assurer que cette affiliation est active et qu’elle couvre les 12 mois de formation. Vous devez contacter son CPAM puisque le régime étudiant fait dorénavant partie du régime général.

    Pour entrer en formation, un dossier médical à jour des informations exigées par la réglementation doit être communiqué à l’école au plus tard dans la semaine précédant le premier stage de la formation. Il est conseillé de le lire attentivement et de vérifier avant l’entrée en formation que les vaccinations sont à jour. En effet, si un complément de vaccination ou rappel sont nécessaires, il est impératif qu’ils aient été effectués avant cette date. Le dossier, pour être valide, doit être signé par un médecin agréé.
    Le site de l’ARS propose une liste des médecins agréés.

  • Restauration des étudiants

    Le service de restauration collective du campus ne peut accueillir les nombreux élèves et étudiants du campus. De ce fait, des espaces ouverts sont à leur disposition où ils peuvent trouver réfrigérateur, fours micro-ondes et espace de détente.
    Ils disposent aussi de plusieurs distributeurs de boissons et d’en-cas. Une cafétaria est ouverte tous les jours de 8h à 18h dans le hall du campus. Le quartier regorge aussi de lieux de restauration rapide, pizzeria ou autres petits restaurants.

Démarche qualité : l’école de puériculture et l’institut de formation d’auxiliaires de puériculture certifiés

L’école de puériculture et l’institut de formation d’auxiliaires de puériculture ont obtenu fin 2018 la certification ISO 9001 : 2015 et AFAQ ISO 9001 : 2015 de son système de management qualité sur les activités de « Conception, réalisation et commercialisation de formation initiale et continue des professionnels du secteur de la santé, filières techniques, paramédicales, administratives, socio-éducatives et ouvrières » et de « Mise à disposition de ressources documentaires sur différents supports, de production et de diffusion de veille documentaire ».

Cette démarche menée par le Centre de la Formation et du Développement des Compétences (CFDC) de l’AP-HP s’inscrit dans une stratégie globale afin d’assurer une formation de qualité auprès des élèves, étudiants et formés, et ainsi permettre  aux usagers du système de santé de bénéficier d’une prise en charge de plus en plus adaptée à l’évolution de leurs besoins de santé.

Le métier d’auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture dispense, sous la responsabilité de l’infirmier ou de la puéricultrice, des soins et des activités d’éveil et d’éducation pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de l’enfant.
Elle peut exercer en centre d’accueil permanent, aux consultations d’une PMI, en crèche, au domicile de l’enfant, en maternité ou dans un service hospitalier de pédiatrie, en maternité.

La formation d’auxiliaire de puériculture

Cette formation est réglementée par l’Arrêté du 16 janvier 2006 relatif à la formation conduisant au diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture, modifié par l’arrêté du 28 septembre 2011. Le diplôme peut s’acquérir en institut de formation d’auxiliaire de puériculture soit par le suivi et la validation de l’intégralité de la formation, en continu (en 10 mois) ou en discontinu (18 mois), soit par le suivi et la validation d’une ou plusieurs unités de formation (module et stage) qui correspondent à une formation complémentaire en fonction des modes d’accès au diplôme.

Cette formation comporte 1435 heures d’enseignement théorique et clinique : 

  • 595 heures soit 17 semaines en institut de formation
  • 840 heures soit 24 semaines en stage

L’enseignement en institut de formation et les stages cliniques sont organisés sur la base de trente cinq heures par semaine.
La participation à l’ensemble des enseignements est obligatoire.

L’enseignement en institut de formation

La formation théorique comprend des cours, des travaux dirigés, des travaux de groupe et des séances d’apprentissages pratiques et gestuels.

Les stages cliniques

Ils constituent un temps d’apprentissage privilégié de la pratique professionnelle. Ils s’effectuent dans des secteurs d’activités hospitaliers ou extra-hospitaliers et sont encadrés par un professionnel médical ou paramédical. Chaque stage fait l’objet d’un projet de tutorat établi entre l’équipe pédagogique de l’institut et le responsable de l’encadrement de l’élève dans la structure d’accueil.

L’organisation de la formation

Le diplôme peut s’acquérir soit par le suivi et la validation de l’intégralité de la formation, en continu ou en discontinu, soit par le suivi et la validation d’une ou de plusieurs unités de formation (module et stage) correspondant à une formation complémentaire en fonction des modes d’accès au diplôme.

  • Les modules de formation

Les modules de formation correspondent à l’acquisition des huit compétences du diplôme :

  • Module 1 : L’accompagnement d’un enfant dans les activités d’éveil et de la vie quotidienne (5 semaines, soit 175 heures)
  • Module 2 : L’état clinique d’une personne à tout âge de la vie (2 semaines, soit 70 heures)
  • Module 3 : Les soins à l’enfant (4 semaines, soit 140 heures)
  • Module 4 : Ergonomie (1 semaine, soit 35 heures)
  • Module 5 : Relation – Communication (2 semaines, soit 70 heures)
  • Module 6 : Hygiène des locaux (1 semaine, soit 35 heures)
  • Module 7 : Transmission des informations (1 semaine, soit 35 heures)
  • Module 8 : Organisation du travail (1 semaine, soit 35 heures)

L’enseignement dispensé, notamment dans les domaines de la biologie humaine, des sciences humaines et sociales et de l’étude des pathologies, vise à l’acquisition des connaissances nécessaires et indispensables à l’exercice professionnel. Les enseignements sont assurés par les cadres formateurs de l’institut et des intervenants extérieurs.

> Plus d’informations sur le programme de la formation d’auxiliaire de puériculture

  • Les stages

Le cursus de formation comporte six stages, de 140 heures chacun soit 4 semaines. Leur insertion dans le parcours de formation est prévue dans le projet pédagogique de l’institut et permet l’acquisition des compétences par l’élève.

Ils sont réalisés dans des structures sanitaires, sociales ou médico-sociales :

  • Un stage en service de maternité
  • Un stage en établissement ou service accueillant des enfants malades
  • Deux stages en structure d’accueil d’enfants de moins de 6 ans
  • Un stage en structure accueillant des enfants en situation de handicap ou en service de pédopsychiatrie ou en structure d’aide sociale à l’enfance
  • Un stage optionnel effectué en fin de formation et organisé en fonction du projet professionnel de l’élève en accord avec l’équipe pédagogique

Un aperçu des travaux pratiques
lors de la formation sur le campus Picpus

Les dispenses d’enseignement

Les titulaires de certains diplômes professionnels ou de titre professionnel sont dispensés de certains modules de formation.

  • Les titulaires du Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale ou de la mention complémentaire aide à domicile sont dispensés des modules 4, 5 et 7.
  • Les titulaires du Diplôme Professionnel d’Aide Soignant sont dispensés des modules 2, 4, 5, 6, 7 et 8.
  • Les titulaires du Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Aide Médico-Psychologique sont dispensés des modules 4, 5, 7 et 8.

L’admission en Institut de Formation d’Auxiliaire de Puériculture (IFAP)

Depuis avril 2020, le concours d’entrée requis pour entrer en IFAP a été supprimé. La sélection se fait aujourd’hui sur dossier et entretien oral qui permet de valoriser les qualités attendues, notamment les qualités relationnelles. Le binôme d’évaluateurs sera composé d’un ou d’une auxiliaire de puériculture en activité professionnelle ainsi qu’un formateur infirmier ou cadre de santé, issu spécifiquement d’un institut de formation paramédicale.

> Plus d’informations sur l’arrêté qui précise ces nouvelles modalités vient d’être publié au Journal Officiel le jeudi 9 avril 2020

La formation conduisant au diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture est accessible sans condition de diplôme par les voies suivantes :

  • La formation initiale, dans les conditions fixées par le présent arrêté
  • La formation professionnelle continue, sans conditions d’une durée minimale d’expérience professionnelle, dans les conditions fixées par le présent arrêté
  • La validation des acquis de l’expérience professionnelle, dans les conditions fixées par arrêté du ministre chargé de la santé

Les candidats doivent être âgés de dix-sept ans au moins à la date d’entrée en formation.

> Plus d’informations sur la fiche métier d’auxiliaire de puériculture

Le métier d’infirmière puéricultrice

Être infirmière puéricultrice fait partie d’une des spécialités de l’infirmière diplômée d’état.
L’infirmier/ère puériculteur/trice est un professionnel paramédical qui dispense des soins auprès des enfants pour maintenir, restaurer et promouvoir la santé, le développement, l’éveil, l’autonomie et la socialisation. Il évalue l’état de santé d’un enfant, définit des projets de soins personnalisés, planifie et prodigue des soins, met en œuvre des traitements.
Il exerce dans les PMI (protection maternelle et infantile), les établissements d’accueil du jeune enfant et de l’enfant ou encore dans les services hospitaliers, pédiatrie générale ou spécialisée, néonatologie, maternité.

La formation d’infirmière puéricultrice

Cette formation est réglementée par l’Arrêté du 13 août 1947 modifié en juillet 1983, décembre 1990 et octobre 1996. Elle est centrée sur la santé de l’enfant et permet l’acquisition de connaissances approfondies sur le développement de l’enfant et son environnement, sur ses besoins singuliers et la façon d’y répondre.

La formation s’effectue en 1500 heures dont :

  • 650 heures d’enseignement théorique et pratique à l’école
  • 710 heures d’enseignement clinique (stage)
  • 140 heures de travaux dirigés et d’évaluation

La formation, à la fois théorique qui s’articule autour de trois pôles : l’enfant et la santé, la promotion de la santé de l’enfant et son éducation, la profession et à la fois pratique, alterne périodes d’enseignement et stages pratiques. Elle s’effectue à temps plein sur 12 mois mais peut dans certains cas être suivie sur une période discontinue n’excédant pas 36 mois.
La rentrée scolaire a lieu début janvier.

Elle est sanctionnée par une évaluation continue et validée par la délivrance d’un diplôme d’État. Actuellement, le diplôme d’état est reconnu Bac +4.

Pour accéder à la formation d’infirmière puéricultrice, les candidats doivent être titulaires d’un diplôme d’Etat d’infirmier ou de sage-femme et avoir réussi les épreuves du concours d’admission à la formation.

L’organisation de la formation

Le programme de la formation est réparti de la façon suivante :

  • L’enfant, de la vie intra-utérine à l’âge de 15 ans (150 heures)
  • La maladie, à partir des connaissances acquises en école d’infirmières, la prévention médicale, médico-sociale et socio-éducative (150 heures)
  • L’environnement familial et social (150heures)
  • Exercice professionnel, réglementation, formation à la gestion (90 heures)
  • Stages dans les services accueillant des enfants : médecine ou chirurgie pédiatrique, maternité, structures d’accueil de jeunes enfants, PMI, néonatalogie (710 heures)
  • Temps pédagogiques de réflexion et d’exploitation des stages (100 heures)
  • Travail personnel (150 heures)

La participation à l’ensemble des enseignements est obligatoire.
Les enseignements sont assurés par les cadres formateurs de l’institut et des intervenants extérieurs.

Les stages

Le cursus de formation comporte cinq stages soit 20 semaines de stages (710 heures de stage dans la formation).

Les stages s’effectuent en secteur hospitalier et extra-hospitalier, dans plusieurs types de services :

  • La néonatalogie
  • La pédiatrie
  • La maternité
  • La Protection Maternelle et Infantile (PMI)
  • Les structures d’accueil d’enfants de moins de 6 ans

L’admission en école de puériculture

La formation d’infirmière puéricultrice est accessible par un concours.
Il est organisé une fois par an.

Le concours ouvert aux titulaires de l’un des titres suivants :

  • Diplôme d’État d’infirmier
  • Diplôme d’État de sage-femme
  • Ou attestation d’une inscription en dernière année d’études conduisant à l’un de ces diplômes

Les épreuves de sélection :

  • Deux épreuves écrites et anonymes d’admissibilité : une première épreuve composée de questions sur le domaine de la santé et une seconde épreuves de tests psychotechniques
  • Une épreuve orale d’admission : il s’agit dans un premier temps d’une analyse de situation en rapport avec l’exercice infirmier. Dans un deuxième temps, un échange se fait avec le jury sur les motivations du candidat, ses représentations dans le domaine de la santé, son parcours et ses réflexions concernant l’enfant dans son environnement…

Le montant de l’inscription à la sélection et le montant des frais de scolarité, ainsi que les modalités de prise en charge financière, sont indiqués dans la notice d’inscription au concours d’entrée (mis en ligne lors de l’ouverture des inscriptions en ligne sur le site ds concours de l’AP-HP).

> Pour vous préparer au mieux, le centre de documentation de l’AP-HP a réunit pour vous toutes les lectures conseillées pour la préparation du concours.
> Plus d’informations sur les modalités d’inscription sur le site des concours de l’AP-HP

Les prérequis pour accéder à la formation d’infirmière puéricultrice

En tant que spécialisation infirmière, l’admission à la formation puéricultrice exige avant tout d’être en possession du diplôme d’Etat d’infirmière ou de celui de sage-femme.
La deuxième condition est de réussir le concours d’entrée comportant une épreuve écrite d’admissibilité, une épreuve écrite d’admission et des tests psychotechniques.

Contact & accès

Contact

École de puériculture AP-HP
Campus Picpus
33 boulevard de Picpus
75012 PARIS

Mail : secretariat.puer@dfc.aphp.fr
Secrétariat : 01 40 27 44 35

Horaires d’ouverture

Le campus Picpus est ouvert au public de 8h à 19h.

Accès

L’école de puériculture se situe au sein du campus Picpus, 33 boulevard de Picpus, Paris 12ème arrondissement, dont elle partage les locaux avec d’autres instituts et écoles de formations paramédicales ainsi que le centre de formation continue de l’AP-HP.

RER : ligne A – station Nation
Tram : ligne 3b – station Porte de Vincennes
Métro : lignes 1, 2 et 9  : station Nation ; ligne 6, stations Picpus ou Bel Air ; ligne 8, station Daumesnil
Bus : ligne 26, arrêt Marsoulan ; ligne 29, arrêt Picpus ; ligne 46, arrêt Daumesnil ; ligne 56, arrêt Picpus ; ligne 57, arrêt Nation ; ligne 64, arrêt hôpital Trousseau
A bicyclette : une piste cyclable passe devant le campus. L’accès à un garage à vélo dans l’enceinte du campus est possible.
Véhicule à moteur : aucun parking n’est disponible à l’intérieur du campus. Les deux roues motorisés disposent d’un espace public devant le campus.